Nicole (Les Reines du shopping) : Les candidates “exigeantes” avec elle

Cette semaine, Les Reines du shopping (M6) revient sur vos écrans pour un événement spécial, celui de la 1000e émission. Pour l’occasion, cinq gagnantes emblématiques qui ont marqué l’histoire du programme ont accepté de remettre leur titre en jeu. Ainsi, Aurore, Nicole, Morgane, Fanny et Grace ont redoublé d’efforts pour séduire Cristina Cordula en composant un look “tendance avec un accessoire imposé”. Purepeople.com est allé à la rencontre de ces fashionistas.

Découvrez l’interview de Nicole (33 ans). Avec plus de 200 000 abonnés sur Instagram, cette modeuse brésilienne avait triomphé durant son premier passage dans l’émission pour une semaine spéciale influenceuses sur le thème “originale avec des rayures”.

Heureuse d’avoir été contactée pour la 1000e ?

Pour moi, c’était une grande surprise parce que j’ai eu une super expérience la première fois et je me disais même “oh c’est dommage, c’est une fois et après plus jamais”. Je ne m’imaginais pas que je pourrais participer une deuxième fois et quand j’ai été contactée, j’ai dit oui tout de suite.

Comment était l’ambiance avec les candidates ?

J’avais peur par rapport à ça parce que, la première fois, je me suis très bien entendue avec les candidates, j’ai eu de la chance de rester copine avec les filles. C’était une spéciale avec des blogueuses, donc c’était plus facile, on était toutes dans le même métier. Cette fois, c’était des femmes avec des professions différentes mais même comme ça, on a eu une bonne atmosphère en coulisses.

Ton statut ajoutait-il une pression particulière ?

Click Here: cheap wests tigers jersey

J’ai eu plus de pression que la première fois. Elles savent que la mode fait partie de ma vie, donc elles pensaient que ce serait trop facile pour moi et tous les jours elles me le rappelaient. Elles étaient plus exigeantes par rapport à moi comme j’étais la seule blogueuse. “Tu connais la mode, c’est pas juste pour nous“, elles me disaient. Donc je pense qu’elles seront très exigeantes avec les notes pour moi. Ça m’a mis la pression.

Pourquoi les candidates sont-elles méchantes entre elles ?

Je n’aime pas quand les candidates font des commentaires par rapport à la morphologie. Pour moi, la mode c’est pour tout le monde, c’est pas parce qu’on est maigre, grande, petite qu’on ne peut pas être à l’aise dans une tenue. Je n’aime pas du tout les remarques sur le physique, je suis complètement contre. Après critiquer les tenues, la façon de combiner les pièces, ça oui, ça fait partie de la compétition, mais toujours gentiment.

Comment s’est passé ton shopping ?

Je peux dire que mon shopping n’était pas facile cette fois. La première fois que j’ai participé, j’ai trouvé mon bonheur dès la première boutique. Et cette fois, j’ai galéré, j’ai dû faire toutes les boutiques de la liste. Je n’en ai pas trouvé une qui était vraiment mon style. Et j’ai failli pleurer à la fin, j’avais les yeux rouges. Le moment le plus compliqué, c’était de trouver des accessoires. J’avais le temps, j’avais de l’argent mais je ne trouvais pas les bijoux qui me plaisaient.

Voyez-vous Cristina Cordula pendant le tournage ?

Avec Cristina, on discutait en portugais, je suis brésilienne aussi. Elle était super sympa. Avec mon métier, je l’ai déjà croisée à certains événements à Paris. Elle se souvient de moi, on fait toujours des photos ensemble pour les réseaux.

Tu tiens un blog avec ton mari, comment ça se passe ?

J’ai rencontré mon mari, Monsieur Kool, qui est dans la mode aussi, il y a cinq ans. On a décidé de faire un blog ensemble, on trouvait ça original. On a fusionné mon blog avec le sien et là, ça fait cinq ans qu’on vit de notre blog, c’est notre métier à plein temps. Accessoires, chaussures, vêtements, on parle même de lifestyle et de voyages, hôtels, restaurants. Tout ce qu’on trouve d’intéressant, on le partage avec notre communauté.

Ton passage dans l’émission t’a-t-il permis d’élargir ta communauté ?

J’ai doublé mon numéro de followers après mon premier passage et j’ai obtenu une très grande visibilité. Et c’est une communauté qui est très engagée, qui veut savoir ce que je porte, d’où ça vient, ils veulent acheter les mêmes choses…

Retrouvez la sur Instagram : nicolebernardes

Toute reproduction interdite sans la mention Purepeople.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.