Le fils de Joe Biden mêlé à un scandale sexuel

Ce dimanche 11 avril, le contenu d’un ordinateur ayant appartenu au fils de Joe Biden, Hunter, a été dévoilé par le Daily Mail. Drogues, prostitution et autres e-mails compromettants ont été exhumés.

Nouvelle polémique en vue pour Hunter Biden. Ce dimanche 11 avril, le Daily Mail dévoilait le contenu d’un ordinateur ayant prétendument appartenu au fils de Joe Biden. Authentifié par plusieurs experts, ce dernier contient des photos explicites de l’homme d’affaires de 51 ans, dont une sur laquelle il apparaît nu dans un lit aux côtés de deux femmes.

Des échanges plus ou moins équivoques concernant des rencontres tarifées et la venue de femmes au domicile de Hunter Biden ont également été retrouvés. Nos confrères affirment que ce sont quelque 250 000 e-mails et messages ainsi que 2 000 photos et une douzaine de vidéos qui ont été découverts sur ce disque dur. Un coup dur pour le 46ème président américain dont ce fils à la réputation sulfureuse est le talon d’Achille.

© Backgrid USA / BestimageCoutumier des scandales et autres polémiques, Hunter Biden est devenu le talon d’Achille de son père, Joe Biden

Drogues, enfant illégitime… Hunter Biden, une cible de choix pour les Républicains

La liaison du quinquagénaire avec la femme de son défunt frère, Beau Biden, et son refus de reconnaître Navy Joan, la fille qu’il a eue avec une strip-teaseuse, font régulièrement les gros titres de la presse à scandale outre-Atlantique… Durant la campagne présidentielle, Hunter Biden était même devenu la cible préférée de Donald Trump qui n’hésitait pas à évoquer son renvoi de l’armée ou encore ses soucis de toxicomanie pour discréditer son adversaire. C’est d’ailleurs à Rudolph Giuliani, avocat de l’ancien président, que le propriétaire du magasin dans lequel l’ordinateur en question avait été déposé en avril 2019 pour réparation, avait envoyé une copie du disque dur…

Crédits photos : BESTIMAGE

Click Here: David Silva jersey sale

Leave a Reply

Your email address will not be published.