Laeticia Hallyday blâmée à tort sur l’héritage : “Johnny était parfois lâche”

C’est cette fois dans les colonnes de Paris Match, dans l’édition en kiosque ce mercredi 24 octobre 2018, que Laeticia Hallyday se confie, déterminée à porter le 51e et dernier album de son époux de rockeur. Cinq jours après la sortie de Mon pays, c’est l’amour, déjà certifié disque de diamant avec plus de 630 000 opus écoulés, la veuve de Johnny Hallyday a répondu aux questions de nos confrères, bouclant ainsi une promotion ficelée de plusieurs jours qui avait déjà débuté la semaine dernière par un passage au JT de TF1 et au micro de RTL face à Marc-Olivier Fogiel.

Dans cet entretien inédit, la maman de Jade (14 ans) et Joy (10 ans) a évoqué tous les sujets : l’enregistrement de l’album de son “homme“, finalisé l’an dernier quelques semaines avant sa mort alors qu’il était déjà très affaibli par la maladie (“C’était un guerrier. Jamais il ne s’est plaint. Jamais il n’a montré ses souffrances. Cet album, c’est celui de la survie“, déclare-t-elle), mais aussi les questions liées à la dispute familiale autour du testament laissé par Johnny Hallyday et qui oppose depuis de longs mois Laeticia à ses beaux-enfants David et Laura Smet.

Fustigée, traînée dans la boue et accusée d’avoir eu une soit-disant influence sur les décisions finales de son époux, Laeticia Hallyday a vécu une véritable chasse aux sorcières ces derniers mois, elle qui avait déjà concédé au JT de TF1 qu’il y avait eu beaucoup de “de haine, de mépris“. De Los Angeles, où elle a tenté autant qu’elle le pouvait de protéger ses filles de tout ce battage médiatique, la mère de famille de 43 ans admet qu’elle a souffert de toutes ces médisances. Pour autant, elle réaffirme que le testament laissé par le rockeur, qui on le rappelle déshérite David et Laura Smet au seul profit de Laeticia, Jade et Joy, était de la seule responsabilité de Johnny, qui estimait leur avoir fait suffisamment de dons de son vivant pour protéger son fils et sa plus grande fille. Mais pourquoi écarter ses aînés sans leur expliquer clairement sa démarche ? Selon Laeticia, c’est tout simplement parce que son mari n’a pas eu la force d’être honnête avec David et Laura.

Johnny n’aimait pas les conflits

À travers moi, on a réglé certains comptes avec lui. Ceux-là ne m’appartiennent pas. Ses enfants ont réglé des comptes avec leur père absent, un lointain passé. Il y a eu beaucoup d’amertume, d’incompréhension. Certains amis m’ont rendue responsable de les avoir écartés. Mais c’est Johnny qui tournait vite les pages et ne disait pas pourquoi. Il était parfois lâche dans sa vie, parce qu’il n’aimait pas les conflits“, a-t-elle déclaré. Ainsi, il y a trois ans, lorsque Johnny a fait son choix en rédigeant son dernier testament, Laeticia n’a pas exigé que son mari explique lui-même sa décision à ses enfants aînés. “Les hommes ne sont pas toujours très courageux dans ces affaires. Pourtant, il l’était pour tant de choses… Pour comprendre, il faut remonter très loin dans sa relation avec ses enfants“, a-t-elle ajouté.

En choisissant de ne rien dire à ses aînés, Johnny Hallyday a en tout cas choisi de faire peser sur son épouse un poids très lourd. “Il s’est peut-être dit que j’étais assez forte“, a-t-elle poursuivi. Et de conclure qu’elle se sentait aujourd’hui “prisonnière de ses volontés” qu’elle tente autant que possible de faire respecter. “Ça fait partie de ce deuil qui est long, douloureux, et qu’on m’a un peu volé.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Laeticia Hallyday dans le magazine Paris Match en kiosque le 24 octobre 2018

Click Here: レディースファッション

Leave a Reply

Your email address will not be published.